Un trésor d’une valeur inestimable découvert en Colombie

Un trésor a été retrouvé dans l’épave d’un vieux navire au large de Carthagène en Colombie. Le trésor est constitué de 11 millions de pièces d’or, d’argent et de pierres précieuses.

 

Les autorités colombiennes l’ont annoncé le 4 Décembre : la découverte du galion San José, navire espagnol coulé il y a trois cents ans au large de la ville de Carthage en Colombie fait l’effet d’une bombe.

Pourquoi ? Car à l’intérieur du navire a été découvert un trésor considérable, dont la valeur est inestimable !

La nouvelle c’est répandue sur les réseaux sociaux avec un tweet du Président Colombien (tweet ci-dessous).

Tweet Juan Manuel Santos

 

Histoire du navire San José et de son trésor.


 

Trésor pièces or Colombie

Le San José a sombré après l’explosion de sa poudrière. Sur les 600 hommes d’équipage, seuls onze auraient survécu.

était censé aider le roi d”Espagne Philippe V, soutenu par la France, dans la guerre de succession qui l’opposait à Charles VI, soutenu par les Anglais.

Les restes du galion devraient être conservés dans un nouveau musée créé à Carthagène en l’honneur du navire.

Sur le site du quotidien espagnol EL Universal, vous pouvez retrouver l’histoire du galion espagnol San José > Lien vers le site.

 

Une cargaison estimé d’une valeur de 1 milliards de dollars !


 trésor navire San José

C’est la valeur de la cargaison transportée par le navire, selon les déclaration du président Colombien. Coulé le 8 Juin 1708 par un navire britannique, c’est le naufrage “de plus grande valeur” de la région des Caraïbes.

A son bord, le trésor de guerre de l’Espagne, comptant 11 millions de pièces d’or, près de 200 tonnes d’émeraudes, de barres et de lingots d’or et d’argent. 

Juan Manuel Santos a toutefois refusé de dévoiler l’emplacement exact de l’épave et les circonstances de sa découverte, affirmant qu’il s’agissait d’un « secret d’État ».

Tout ce que l’on sait, c’est que l’épave a pu être identifiée grâce à ses canons en bronze, créés spécialement pour ce navire, sur lesquels étaient gravés des dauphins.

 

Lire aussiUn trésor de plus de 2000 pièces d’or découvert en Israel.

 

 

A qui revient le trésor du navire du San José ?


 

Le trésor attise déjà les convoitises. L’Espagne défend ses droits sur le trésor du galion espagnol et est prêt à en appeler aux Nations-Unies si nécessaire. Le ministre des Affaires étrangères espagnol s’appuyant sur une convention de l’Unesco stipulant qu’une épave appartenait à son pays d’origine « en cas de naufrage imputable à une guerre ».

Le San José fait également l’objet d’un litige entre la Colombie et Sea Search Armada (SSA) , société américaine spécialisée dans la recherche d’épaves, qui affirme avoir localisé l’épave en 1981 et réclame 50 % de la valeur.

En 2013, la Colombie a adopté une loi stipulant que toutes les épaves retrouvées dans ses eaux territoriales faisaient partie de son « héritage national ». Celle-ci prévoit que 95% de leur contenu revient à l’État colombien et seulement 5% au découvreur.

 

Premières images vidéos du San José.


 

Retrouvez toute l’actualité et les informations sur l’or sur

[button type=”info” target=”_self” link=”http://www.orobel.biz/info/actualite.html” icon=”info-sign”]Orobel.biz[/button]

Suivez le cours de l’or et des métaux précieux en temps réel sur notre page

[button type=”info” target=”_self” link=”http://orobel.biz/cours-en-temps-reel.html” icon=”info-sign”]Cours des métaux précieux par Orobel[/button]

Notez cette page

%s