L’armée fait fermer des mines d’or, voici pourquoi

Plus facile à dire qu’à faire. Si tous les pays ont dans leur buts de réguler les opérations illégales sur leur territoires, certains ont une grande partie de leur superficie vierge de toute infrastructure. Ce qui complique fortement la tache.

Afin de protéger leurs ressources ainsi que l’incroyable espace naturel, des pays comme le Brésil et le Pérou déploient d’immenses moyen pour combattre les exploitations illégales. Mais leur tache est loin d’être simple, il faut repérer des activités diverses et variées par leurs natures et par leur formes. Entre les braconniers, les bûcherons et les trafiquants d’humains, les mineurs sont loin d’être la seule cible des gouvernements locaux.

Mais c’est une cible hautement symbolique, car ils menace de dégrader l’un des endroits avec la plus riche biodiversité au monde, la jungle amazonienne, en un champ fortement toxique. Mais que ça soit pour le repérage, le pistage, la tracte, l’appréhension, rien n’est facile dans l’arrêt de ce genre d’activité, et l’or n’a pas d’odeur.


Si vous voulez lire le témoignant articles qui nous a servi de source pour cet article, on vous redirige vers le new york times.

Lisez nos autres articles sur l’or :

[button type= »info » target= »_self » link= »https://www.orobel.biz/info/actualite.html » icon= »info-sign »]Nos Articles[/button]

Cours de l’or et des autres métaux précieux :

[button type= »info » target= »_self » link= »https://www.orobel.biz/cours-en-temps-reel.html » icon= »info-sign »]Cours des métaux précieux[/button]

 

Notez cette page