Le quartier opéra, l’autre quartier des comptoirs d’or concurrent du quartier vivienne.

Proche de la rue Vivienne, c’est donc logiquement que des comptoirs d’achat d’or en lingot, pièce d’or se sont installés dans le quartier Opéra. Bien que moins nombreux que ceux de la rue Vivienne. Le quartier opéra est situé non loin de la station de métro «  bourse ».

La fréquentation de ce quartier est beaucoup forte que la rue vivienne grâce à la présence de grosse enseigne et donc une zone  dans paris pour la négociation des lingots et pièces d’or. L’architecture et l’organisation de l’avenue de l’Opéra sont très représentatives de l’esthétique de l’époque : cette artère est très large et l’absence d’arbres permet aux passants d’avoir une vue imprenable sur le joyau du quartier, l’Opéra Garnier.

Sous napoléon III durant le Second Empire (1852-1870), la capitale française a connu une transformation profonde. Ces projets  de la capitale (à l’exception du quartier historique du Marais qui resta intact) afin de moderniser un Paris encore trop étriqué au goût de l’empereur. En effet, les rues trop étroites et insalubres ne permettaient pas une circulation fluide.

À droite une peinture illustrant la cérémonie de du lancement du projet d’urbanisation de Paris, à gauche les chaussées installées par le baron en rouge.

Cette modernisation de Paris est en grosse partie l’oeuvre du baron Haussmann, on peut résumer sa vision en quelques points : conservation et uniformisation du style architectural de Paris, implémentations de grands boulevards pour fluidifier la circulation, assainissement du traitement des déchets (égouts et poubelles),… Très critiqués par les contemporains, ce projet a néanmoins forgé l’image moderne de la ville des lumières et a renforcé sont statut de capitale culturelle du monde occidentale.

Pourquoi le quartier est-t-il devenu le repère de tout les négociant d’or ? Tout simplement parce qu’il dispose d’une position très intéressante dans le centre, à proximité de lieux commerciaux comme la rue la Fayette et la place Vendôme. Et parce que la demande attire l’offre, c’est à dire qu’une fois qu’une flopée de négociants d’or se sont installés dans un coin les petits concurrents les rejoignent pour être en compétition directe.

Reste que de nos jours le marché de l’or français a de nombreux désavantages par rapport à la Belgique.

 

Lisez nos autres articles sur l’or :

[button type= »info » target= »_self » link= »https://www.orobel.biz/info/actualite.html » icon= »info-sign »]Nos Articles[/button]

Cours de l’or et des autres métaux précieux :

[button type= »info » target= »_self » link= »https://www.orobel.biz/cours-en-temps-reel.html » icon= »info-sign »]Cours des métaux précieux[/button]

Notez cette page