Le prix de l’or a enregistré sa première perte depuis son record historique

Le prix de l’or a ébranlé de nombreux investisseurs ces dernières semaines, le métal précieux étant d’abord monter jusqu’à 2 075 dollars puis retomber à 1 863 dollars l’once. La chute du prix de l’or a amené de nombreux investisseurs à reconsidérer leur position vis-à-vis de l’or.

Le prix de l’or est en passe d’enregistrer sa première baisse hebdomadaire depuis le mois de juin, et les investisseurs se demandent s’ils doivent s’en inquiéter.

Le nombre d’échanges de l’or est-il à la hausse ou à la baisse ?

Le prix de l’or s’échange à 1 935 dollars aujourd’hui, et il a atteint un sommet de 2 075 dollars le 7 août. Le prix de l’or a atteint un plancher de 1 863 dollars le 12 août et, depuis, il n’a pas réussi à dépasser le niveau critique de 2 000 dollars. Cette semaine, nous avons assisté à la plus forte baisse du prix de l’or depuis 2013.

Le prix de l’or doit dépasser le niveau de 2 000 dollars et rester au-dessus de ce niveau critique pour que la hausse se poursuive. 

Les mesures de relance sont maintenues parce que les démocrates veulent un vote par correspondance universel.

Les négociants en or sont-ils nerveux ? 

La chute du prix de l’or a amené de nombreux amateurs d’or à repenser leurs stratégies d’investissement. Le total des avoirs connus des ETF sur l’or a atteint un niveau record, mais il y a un léger signe de retracement, ce qui pourrait être le premier signe d’un relâchement de la tendance à la hausse. 

Toutefois, il est peut-être trop tôt pour le confirmer, car nous avons besoin de plus de données pour confirmer que les négociants ne soutiennent pas l’or dans la même mesure qu’auparavant. Il existe une certaine nervosité chez les négociants en or. 

Que dit l’économie globale ?

L’économie américaine a montré une certaine amélioration de ses marchés du travail, car moins d’Américains déposent des demandes d’allocations de chômage initiales et continues. Cependant, cette amélioration du marché du travail américain n’est pas suffisante pour modifier le discours de la Fed sur sa politique monétaire de taux d’intérêt bas, le principal moteur du prix de l’or.

Quelle que soit la force du marché boursier américain, la conversation sur le taux d’intérêt américain n’est pas susceptible de changer de sitôt, ce qui signifie que le prix de l’or devrait peut être augmenter. 

La banque croit au même argument, comme mentionné précédemment, selon lequel les taux d’intérêt aux États-Unis ne sont pas susceptibles de changer de sitôt.

Il est essentiel de dire que lorsque la vente a commencé pour le prix de l’or en 2012, ce n’était pas dû à la hausse des taux d’intérêt mais principalement à la fin de la politique monétaire dovish. La Fed a commencé à réduire son programme d’achat d’actifs, ce qui a fait perdre de l’éclat au métal précieux. La hausse des taux d’intérêt est intervenue plus tard.  

Vos préférences
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.

Sachez que Orobel respecte entièrement votre vie privée, et que notre équipe est à votre disposition si vous avez des questions relatives au respect de votre anonymat.