Figure emblématique des mariages et cérémonies marocaines traditionnelles, les ceintures en or marocaine , communément appelées « mdamma », reflètent l’essence même du savoir-faire des artisans joaillers du Maghreb.

Alliant finesse et assortiment d’un florilège de pierres précieuses, ce chef-d’œuvre artisanal éblouit par le chatoiement de ses couleurs merveilleuses. Bref, la maitrise du détail est mot maître de cette pièce envoûtante. En effet, la ceinture marocaine est une partie incontournable de la robe traditionnelle, qu’elle soit ‘caftan’ ou ‘takchita’. Elle se porte autour de la taille dans le but de rehausser la robe, mais surtout pour mettre en valeur sa découpe et son esthétique.

Un peu d’histoire…sur les ceintures en or 

La ceinture en or marocaine a été utilisée depuis l’Antiquité pour resserrer le caftan marocain et lui donner une élégance particulière.

A la base, elle était souvent faite de soie ou de métaux précieux comme l’or, l’argent et le cuivre. De plus, elle est généralement décorée de pierres précieuses comme les rubis, les émeraudes ou encore des perles. La ceinture marocaine a été mentionnée dans plusieurs livres d’histoire, comme elle faisait partie des cadeaux envoyés par le Sultan Marocain Abou Al-Hassan Al-Marini en l’an 1337, au roi d’Egypte et du Levant.

En 1910, les Turcs ont introduit la ceinture en argent au Maroc, et depuis, celle s’est largement répandu parmi les riches, qui ont demandé aux orfèvres locaux de l’imiter. Cependant, ils ne se sont pas limités à l’utilisation de l’argent, mais ont commencé à la façonner à partir de l’or également. Les ceintures marocaines en or ont fortement impacté l’existence des bijoux marocains d’origine à l’époque, étant donné que les orfèvres ont dû dissoudre un grand nombre de bijoux en or pour les obtenir, ce qui explique la rareté des bijoux et pièces anciennes. En 1920, les juifs marocains ont importé, eux aussi, la ceinture de France, et elle a été connue sous le nom de « la Ceinture lyonnaise », en référence à la ville de Lyon.

Et figurez-vous que l’homme a été le premier à la porter. La ceinture était généralement placée à sa taille à des fins pratiques : elle l’aide à soutenir le dos et à éviter les douleurs lors du transport d’objets lourds. La ceinture en cuir, elle, a été utilisée en guise de porte-monnaie entourant sa taille lors de longs voyages, y compris ceux du pèlerinage qui duraient des mois.

D’autres photos de ceintures en or sur Pinterest  

Plus qu’un bijou ordinaire, les ceintures en or sont un symbole d’émancipation

Ce fut une démarche audacieuse de la part de la femme marocaine d’autrefois de mettre en valeur son corps, au lieu de porter des vêtements longs et larges qui avaient souvent tendance à casser sa silhouette plutôt que de l’élancer. Ceci s’ajoute au fait que la ceinture traditionnelle résout le problème des différentes tailles : la propriétaire d’une silhouette gracieuse pouvait, par exemple, porter un large caftan en ajustant simplement la ceinture à sa taille.

ceintures-en-or Les ceintures en or marocaine prend différentes formes et types : certaines ont conservé leur forme traditionnelle et d’autres ont bénéficié de conceptions largement plus modernes, mais les plus célèbres d’entre elles sont la « ceinture marocaine » sur laquelle sont fixées des poches, et la « Fassia encastrée », faisant référence à la capitale culturelle Fès, véritable vitrine de l’orfèvrerie marocaine.

Un ensemble d’améliorations lui ont été apportées au fil des années pour plaire à toutes, comme elle est considérée par certaines femmes comme un bijou précieux qui doit être choisi avec soin.

Les ceintures en or traditionnelle  : un rêve ancré dans la mentalité de tout le Maroc même jusqu’à notre époque…

En plus de la dot et de la liste de cadeaux interminable offerts par le fiancé, les jeunes filles s’impatientaient, dès leur jeune âge, à découvrir à quoi ressemblerait leurs ceintures en or. A l’inverse de certaines qui rêvent de bague de fiançailles, les marocaines comptent sur les somptueuses ceintures en or pour orner leur tenue lors de la cérémonie de mariage et la sublimer. Il est à noter que le poids et la largeur des ceintures peuvent varier dépendamment des moyens des familles, ce qui la rend accessible à différentes strates de la société marocaine.

Mêlant un savoir-faire ancestral et une expertise prodigieusement singulière, il est impossible de retrouver deux ceintures traditionnelles en or parfaitement identiques. Aujourd’hui, les maisons de joailleries insistent à jongler en permanence entre tradition et modernité, afin que les marocaines ne se défassent jamais de ce rêve…

Elle sont pour la plupart réalisée en or 18 carats, et plus rarement en 22 carat. Leur poids varie entre 250 gr et 500 gr, certaine pièces exceptionnelles vont jusqu’à un poids de 1000 gr et plus.

Ce qui veut dire que les ceintures en or représente un patrimoine et un bien mobilier et peuvent parfois être revendues en cas de coup dur.

cliquez ici si vous voulez connaitre le prix du rachat du 18 carats 

Catégories

Nous vous proposons un catalogue complet de lingots et pièces en or d’investissement. Nos lingots sont issus de fondeurs certifiés par la LBMA, et nos pièces sont analysées par notre équipe pour vous garantir une qualité boursable.

Ouvrir la boutique en ligne