Les différents types de drague pour l’extraction d’or

drague pour l'or

Une drague pour l’extraction d’or est une machine conçue pour l’exploitation des dépôts d’or (placers) qui extrait l’or du sable et du gravier aurifère  avec de l’eau grâce à des méthodes mécaniques basées sur la gravité importante de l’or.

Les petites machines par aspiration sont actuellement commercialisées comme «dragues pour l’or”, elles sont conçues pour les particuliers qui cherchent de l’or ou pour les petites exploitations artisanales.

La drague à godet

Les dragues d’or d’origine étaient de grandes machines multi-étages construites dans la première moitié des années 1900. Une grande drague d’or utilise une méthode mécanique pour enlever les matériaux (sable, gravier, terre, etc.) en utilisant des godets en acier sur une “ligne de godets” circulaire, continue à l’extrémité et l’avant de la drague. La matière est ensuite triée et tamisée avec de l’eau. Les godets déversent les matériaux dans un cylindre rotatif en acier (tumbler) qui est incliné. En bas, il y a un tapis roulant en caoutchouc qui emporte les matériaux surdimensionnés (roches) et les rejettent derrière la drague.

Le cylindre a de nombreux trous internes pour permettre matériaux sélectionnés de tomber dans une boite à écluse (sluice box). Les trous dans le crible  sont destinés à trier et filtrer les roches (par exemple, des trous de ¾ pouce dans le crible  envoie  tout ce qui de plus grand  que 3/4 de pouce à la pile de déchet).

La drague par aspiration.

Le concept de base de la récupération de l’or par l’intermédiaire de l’exploitation des placers n’a pas changé depuis l’antiquité car toujours basé sur la gravité. Le concept est que l’or dans le sable ou le sol se dépose au fond parce que l’or est lourd /dense, et le reste à savoir : la saleté, sable et la roche se lave, laissant l’or derrière.

Il y a différentes méthodes pour effectuer l’exploitation des placers impliqués dans de l’orpaillage. Chaque méthode consiste à laver et trier le sable, le gravier et la saleté dans l’eau. A la fin du processus, l’or s’installe et se dépose au fond d’une battée,  ou dans le fond des pièges d’une boîte d’écluse. Une drague pour l’or est conçue sur le même concept, mais à une échelle beaucoup plus grande.

Les dragues pour l’or par aspiration sont des outils importants pour les mineurs d’or dans le monde. Elles permettent une exploitation minière rentable à des coûts opérationnels relativement faibles. Même si le concept est simple dans son principe, les dragues peuvent être conçues de différentes manières permettant d’attraper différentes tailles de spécimen d’or.

L’efficacité des dragues or varie considérablement en fonction de ses spécifications.

Les dragues par aspiration reposent sur l’injection d’eau sous pression venant d’une pompe à eau. L’eau est injectée dans un tuyau métallique vers le sens contraire du bec d’aspiration, l’eau qui remonte crée une dépression et un phénomène d’aspiration d’eau au niveau du bec. Grace à cette aspiration, on peut aspirer le sable et le gravier aurifère  mélangé à l’eau.

Le plongeur doit veiller à garder un ratio équilibré entre l’eau et les matériaux aurifères. S’il cherche à aspirer trop de matériaux solides, il risque de former un bouchon dans le tuyau qui l’obligera à arrêter son travail pendant un temps précieux et donc à abaisser sa rentabilité. S’il aspire trop d’eau et trop peu de matériaux solides, la rentabilité risque également d’en prendre un coup. L’eau et les matériaux aspirés sont ensuite déverser dans une boite à écluse pour être triés par densité.

En résumé

Vers le milieu et à la fin des années 1850, l’or alluvionnaire facilement accessible en Californie avait disparu, mais il restait beaucoup d’or mais plus difficile à atteindre et a exploiter. Le défi de la récupération de l’or a fait que l’on a adopté une approche minière plus professionnelle pour des questions de rentabilité avec l’émergence des machines géantes et des grosses entreprises.

Depuis les années 1990 et jusqu’à aujourd’hui, le dragage par aspiration est redevenu populaire pour l’exploitation artisanale de l’or. Les progrès technologiques permettent qu’une petite drague soit transportée par une seule personne à un emplacement parfois difficile d’accès et rentable pour traiter les bancs de sables et gravier aurifère sur les cours d’eau qui étaient auparavant inaccessibles aux dragues géantes des années 1930. Aujourd’hui les dragues sont polyvalentes et populaires et le fabricant keene engineering au États-Unis à une gamme très diversifiée.

En 2015, l’aventurier et orpailleur Tony Beets à reconstruit et réhabilité une grande drague à godet vielle de 70 ans. On peut visionner cette aventure dans la série de téléréalité américaine  ‘Gold Rush’. Depuis 2016, c’est la seule grande drague à godet opérant pour l’extraction d’or dans le monde entier.

Les différents types de drague pour l’extraction d’or
5 (100%) 1 vote

% commentaires (2)

Bonjour,
rendre plus légère la drague ,en remplaçant la structure métallique par du bambou que l ‘on peut trouver sur place ,le reste du matériel reste le même. La photo ne dis pas qu’elle fut prise par un chercheur d’or mettre son nom serait conforme au principe de la photographie .

Priamo

Bjr je souhaite avoir une drague par aspiration a credit pour mes sites en rdc (afrique)
+243896148035

Laisser un commentaire