Dans les coulisses de notre fonderie !

Nous vous invitons aujourd’hui à entrer dans les coulisses de notre fonderie et découvrir les différentes étapes de la fabrication d’un lingot d’or. Vous trouverez une vidéo complète à la fin de notre article.

A tout ceux qui pensent que fabriquer un lingot relève de techniques avancées, je leur répondrais : Non !
Le matériel est à l’identique de celui l’on utilise pour faire des gâteaux à la maison : un four, un moule et de la matière première, rien de plus !
R R

D'abord : le four !

On utilise ici un four à induction. Le principe est simple : un serpentin en cuivre va émettre un champ magnétique qui va entrer en résonance avec le métal à fondre. Ce procédé va permettre de faire monter la température et provoquer ainsi la fonte de l’or sans résistance.
C’est le même principe qu’une plaque à induction à la différence que le fond de la casserole (servant normalement d’induit) sera ici notre métal or.
p19nmhm86o1g7665hdp0tkb744
R R

Ensuite : le moule !

p19nmhm86q5mc164r1umu1rucn8q6
Vous l’aurez comprit, on utilise un moule comme en pâtisserie à la seule différence qu’ici, le moule n’est pas en silicone et on ne cuit pas des gâteaux !
On prépare donc une lingotière en graissant les parois du moule avec de l’huile. Ainsi nous pourrons par la suite démouler plus facilement le lingot.

Il existe des lingotières de différentes tailles suivant les fonderies, allant de 250g à 15kg.

R R

Enfin : la matière première

Notre matière première, c’est ici nos bijoux en or ! Nous avons fait le choix d’utiliser seulement des bijoux en or blanc pour une raison particulière que nous verrons par la suite.

Les bijoux en vrac sont donc insérés dans un creuset en céramique, lui-même placé au milieu du serpentin du four.

On allume le four… la fonte peut alors commencer !

p19nmhm86s1ntn1bsa1ba51i2ugjtb

Tout nos prix de rachat sont actualisés chaque minute en fonction du cours mondial de l’or

p19nmhm86r116npsg13c12n6150a8
La puissance du four est monté de façon à obtenir une température variant entre 1000 et 1100°C. Cela se rapproche du point de fusion de l’or.
Les bijoux complètement fondus, on obtient un métal à l’état liquide que l’on remue à l’aide d’une baguette en graphite afin de rendre celui-ci parfaitement homogène.
On rajoute ensuite une poudre appelée Borax qui va capturer la poussière et les résidus divers ne fondant pas, comme les pierres ornant les bijoux par exemple.
p19nmhm86r1g7289h94dito1oota
La poudre de borax ayant complètement fondu et après avoir remué une nouvelle fois, on coule le mélange dans la lingotière préparée auparavant, puis on laisse refroidir le tout. Le borax va former une épaisse couche solide au dessus du lingot d’or, le protégeant de l’oxydation.
p19nmhm86p1mkk1ai31vap19s24ft5
p19nmhm86qnp56c31ojm1o151sl07
Après avoir démoulé, on enlève la couche de borax qui s’est formée afin de ne conserver que le lingot sous sa forme brute.
Souvenez-vous, on avait choisit de fondre uniquement des bijoux en or blanc. Ainsi, on a obtenu ici une pièce solide d’une couleur blanche et pale. Coloration due à la présence de palladium dans l’alliage.
R R

Qu'à t'on entre nos mains ?

Pour terminer, on passe le lingot dans un spectromètre qui nous permettra d’analyser de façon précise les différents métaux qui composent la pièce coulée ainsi que leurs teneurs au millième près.
p19nmhm86r1h7fpuqseq191u19fl9
La poudre de borax ayant complètement fondu. Après avoir remué une nouvelle fois, on coule le mélange dans la lingotière préparée auparavant. Puis on laisse refroidir le tout. Le borax va former une épaisse couche solide au dessus du lingot d’or, le protégeant de l’oxydation.

Pour conclure, voici une vidéo complète de la fonte de l’or réalisé en notre atelier.

Dans les coulisses de notre fonderie !
Notez cette page