L’aventure d’une drague d’orpaillage par aspiration au Mali.

30 janvier 2016
Auteur :  
L’aventure d’une drague d’orpaillage par aspiration au Mali. - 3.0 out of 5 based on 3 votes

En décembre 2008, une petite  exploitation d’orpaillage par drague par aspiration fut l’objet d’un reportage avec moi-même et le plongeur-orpailleur Canadien  Wilfried Ulrich par l’émission « Combien ça Coûte » de TF1. Ci dessus vous pouvez voir une photo du journaliste

de TF1 sur la drague pendant les prises de vues  

C’était un essai fais par orobel et des partenaires. L’exploitation du petit placer était sur la Falémé dans la région de Farincounda keneiba , une rivière qui fait frontière entre le Mali et Sénégal.

L’exploitation par aspiration de gravier aurifère était réalisée à l’époque par une petite drague conventionnelle de 8 pouces de chez « Keene engineering ». Keene engenering est depuis longtemps  le leader au Etats-Unis pour les petites et moyennes dragues par aspiration.     

Par la suite Orobel a construit une drague d’orpaillage moins conventionnel en Belgique. Cette drague fut chargée sur un camion 4x4 et transportée par la route en passant par l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie pour arriver à sa destination, Le Mali.  

 

Cette fut mise en service par orobel sur la rivière Bagoué par très loin du village de Niena, c’est une rivière riche en or entre la Cote d’ivoire et le Mali. Malheureusement, la rivière c’est avérée avoir été exploitée.

Sur la photo ici dessus pour pouvez voir un drague qu’orobel a construit et conçu en Belgique.

 

Cette conception de drague possède des détails techniques originaux.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, la partie pour réaliser la flottaison est obtenue par des futs plastiques qui s’insèrent dans des cadres en fer qui forme des cubes de calage. En procédant ainsi, la  drague très facilement démontables et mobiles. Chaque élément qui font un cube  de métal qui sont tous identiques et interchangeables  permette de mettre trois fut, c’est élément font +- 150 cm sur 50 et sont assemblables  entre par boulonnages.

module

Les éléments sont fini dans leur partie supérieure par une plaque de métal afin que le personnel de la drague puissent circuler et travaille de manière confortable. Une extension placée et boulonnée sur le côté permet également de travaillé de manière plus commode pour les opérations de nettoyage  su sable et gravier aurifère qui sont récolté dans le sluice ou rampe de lavage de l’or natif.

drague

 

Le sluice dans cette drague a été conçue de manière originale et non conventionnelle.  C’est en réalité un Sluice subaquatique, c’est-à-dire fonctionnant en dessous de la ligne flottaison.

Le sluice est une longue boite carrée de métal, a son entrée, un tube de métal est connecté à elle sur ce tube deux power jet sont souder et permettent d’injecter l’eau de pompage sous pression.

power jet

 

Sur le tube métallique, on connecte un tuyau en plastique souple renforcé avec  à l’extrémité le bec d’aspiration.

Dans ce genre de sluice, le minerai remonte en réalité à l’intérieur de la boite carrée,  le minerai pousse le minerai qui est devant, et la minerai nettoyé et stérile retombe à la sortie de la boite carrée.

 

ensemble

 

Dans la partie inferieur de la boite carré, il y a des barres comme dans un sluice classique qui piège et accumule les minéraux lourds et denses.

Apres  un certains temps de lavages, on découple la boite sluice et on la retourne et on la vide et la  lave pour récolter le concentré de minéraux  lourds. Ceux-ci sont fait composer de sables noir, de paillettes et pépites d’or et de cristaux de minéraux lourds comme du diamant ou corindons.

récupération gravier aurifére

On trie ensuite cette récolte par diverses méthodes comme un second sluice ou une table vibrantes. L’avantage du sluice subaquatique est que l’on ne doit par remonter le gravier hors de l’eau.

On gagne donc en énergie et en quantité de minerai traité. Le minerai dans le sluice subaquatique est porté par l’eau.

On économise le fait de  sortir le minerai de l’eau et le déversé la rampe de lavée. Ce qui autant d’énergie que de le remonter du fond a – 50 cm de la surface.

On peut remonter par ce genre de drague des rochers lourds et de plus 15  cm

gros rocher

 

        

1 Commentaire 4002 Nombres de vue
Tag :

Commentaire

  • Becerra Priamo samedi 30 janvier 2016

    bonjour,
    Tout se qui est dit sur l'article est exacte, il faut ajouter que pour que le matériel et la machinerie fonctionne il faut être organisé et discipliné ,il faut aussi que l'homme de confiance soit payé à temps et correctement , Il y avait de l 'or au mali et surtout au Sénégale ,a Afia ,mais il faut structurer le travail et ne pas le faire a la sauvette ,et le secret est d'avoir une bonne comptabilité claire et réaliste .Dans la Falémé il y avait de l'or ,la légende dit que seul le Géant connait le lieux ou dort l'or.

    Priamo

Laissez votre commentaire

test

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top