Barrick Gold Corporation est la plus grande entreprise d’exploitation aurifère dans le monde.

06 janvier 2016
Auteur :  
Barrick Gold Corporation est la plus grande entreprise d’exploitation aurifère dans le monde. - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Barrick Gold Corporation est la plus grande entreprise d’exploitation aurifère  dans le monde, avec son siège social à Toronto, Ontario, Canada. Barrick mène actuellement beaucoup de projets miniers.

  

Elle est active en  Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili, la République dominicaine, la Papouasie Nouvelle-Guinée, le Pérou, l'Arabie saoudite, l'États-Unis et en Zambie. 

Pour 2013, elle a produit 7,2 millions d'onces d'or soit presque 224 tonnes tous en maintenant ses coûts d’exploitation à  915 usd / once.

Elle produit également  270.000 tonnes de cuivre à des coûts inférieur a 4000 $ / tonne qui lui procure une très bonne trésorerie. 

Au 31 Décembre 2013, ses réserves prouvées et probables de minéraux étaient de

104,1 millions d'onces d'or soit 3227 tonnes d’or.

888 millions d'onces d'argent contenus dans les réserves d'or soit 27616 tonnes,

7.000.000 millions  de tonnes de cuivre.

Le 20 Janvier 2006, Barrick a acquis une part majoritaire de Placer Dome. La production des deux organisations à déplacé Barrick à sa position actuelle comme le plus grand producteur d'or au monde, avant de Newmont Mining Corporation. 

Fondation et les premières années   

Barrick Gold Corporation a évolué à partir d'une société privée de pétrole et de gaz en Amérique du Nord, Barrick Resources. Après avoir subi d'énormes pertes financières dans le pétrole  et le  gaz. Peter Munk a décidé de se concentrer sur l'or. Barrick Resources Corporation est devenue une société cotée en bourse, le 2 mai 1983 sur la Bourse de Toronto. 

La Première acquisition  de l'entreprise  était la mine d’or  Renabie, près de Wawa, en Ontario, qui produit environ 16.000 onces troy (500 kilo) d'or en 1984.  

En 1984, Barrick a acquis Camflo Mining, qui avait des opérations dans la province de Québec et dans l'État américain du Nevada. L'effort de la politique d’achat a été ralenti par le scepticisme que la société Barrick arriverai assumer la dette de Camflo d'environ 100 millions $. La vente a été finalisée en mai 1984, avec l’obligation pour Barrick de rembourser la dette à la Banque Royale du Canada dans l'année. La dette a été entièrement libérée en Janvier 1985. 

La  Prochaine acquisition de Barrick ressources fut la mine Mercur dans la ville de Mercur en Utah en Juin 1985, suivie par l’acquisition a mine d’or  de Goldstrike, au Nevada, en 1986. La mine Goldstrike est situé sur la discordance géologique de Carlin. Une des zones aurifères  les plus riches au monde. En 2008, les mines de la zone de Carlin avait produit plus de 70 millions d'onces d'or, soit 2177 tonnes d’or.

1986 à 2005  

Le nom de la compagnie a été changé en American Barrick Resources en 1986. Elle a été cotée sur la Bourse de New York en Février 1987. Le nom a été changé en Barrick Gold Corporation en 1995.

Dans une prise de contrôle amicale 1994, Barrick est devenue la troisième plus grande société minière d'or au monde quand elle a acquis la société minière canadienne Lac Minerals, qui possédait des propriétés en Amérique du Nord et du Sud. 

Deux ans plus tard, en 1996, Ressources Arequipa, propriétaire notamment de  la mine Pierina au Pérou, a accepté une offre de rachat de Barrick Gold Corporation, pour une valeur d'environ  800 millions d’USD.  Une troisième acquisition suivie au début de 1999, lorsque Barrick Gold a acquis Sutton Resources Ltd. pour environ 350 millions $ en actions, en supposant que la propriété de biens immobiliers à la Tanzanie. 

En 2001, Barrick Gold a fait une autre transaction boursière, une valeur d'environ USD 2,3 milliards $, pour acheter la Compagnie minière Homestake, alors l'une des plus anciennes sociétés minières aux États-Unis. Cet achat a alors déplacé Barrick au deuxième plus grand producteur d'or dans le monde.

Acquisition de Placer Dome 

La société américaine a offert 9,2 milliards $ pour Placer Dome Inc. dans une offre annoncée le  31 Octobre, 2005. Au cours des semaines suivantes, Placer Dome a recommandé actionnaires de rejeter l'offre. En Décembre, le conseil de Placer Dome d'administration a approuvé une augmentation de l’offre a  une valeur de 10,4 milliards $. La transaction a été conclue au début de 2006, faisant Barrick plus grand producteur d'or du monde.

De 2006 au présent 

Le 24 Juillet 2006, Barrick a annoncé son intention d'acheter Nova Gold Resources et Pioneer Metals. L'offre non sollicitée visant NovaGold Resources était à 1,29 milliards $, et l'offre sollicité pour Pioneer Metals était à 53 millions $. Les gestionnaires de NovaGold ont caractérisé rapidement l'offre de Barrick pour leur entreprise comme sous-évaluées. Par contre le comité de Gestion de Pioneer a  rapidement approuvé l'offre de Barrick pour leur entreprise. Auparavant, en 19 Juin 2006, NovaGold avait fait une offre non sollicitée pour Pioneer Metals à 31 millions US $. 

NovaGold et Pioneer sont actuellement en litige sur le projet de Grace en Colombie-Britannique, Canada. Ce projet est adjacente au projet Galore Creek de NovaGold et pas très loin de la mine Eskay Creek de Barrick à 75 kilomètres. 

NovaGold et Barrick traversent aussi des chemins au projet Donlin Creek en Alaska où NovaGold est propriétaire de 70% et Barrick est propriétaire de 30%, mais Barrick a le droit de gagner dans une part de 70% à la suite de leur prise de contrôle de Placer Dome en Janvier 2006 .

Le 14 Août 2006, NovaGold a déposé une plainte  en Colombie-Britannique, Canada, alléguant que Barrick aurait utilisé frauduleusement des informations confidentielles pour faire son offre pour Pioneer Metals. Le 25 Août 2006, NovaGold a déposé une deuxième plainte contre Barrick - cette fois dans la cour de district de l'Alaska alléguant que Barrick US a violé les lois de sécurité en dénaturant sa position en déclarant à plusieurs reprises qu’elle est en voie d'acquérir une participation de 70% dans la mine de Donlin Creek. Le régulateur a demandé une suspension temporaire de l'offre hostile de Barrick pour NovaGold.

Le 16 Décembre 2006, après avoir prolongé l'offre pour NovaGold 6 fois, en augmentant l'offre une fois, et l'abaissement du seuil pour la reprise des actions déposées à partir de 75% à 50%, puis à aucun minimum, Barrick a finalement laissé l'offre expiré. Ensuite, le directeur général Greg Wilkins de Barrick a indiqué que la société  cherche ailleurs des opportunités d'acquisition. Plus récemment, la société a signalé lorgné sur  Aurelian Resources en Équateur.  

En Novembre 2007, NovaGold et Teck Cominco a annoncé la suspension de projet Galore Creek et l’action Nova Gold a chuté. Pendant l'été et l'automne de 2008, Nova Gold a essayé de mettre leur projet Rock Creek en Alaska en production. Après moins de deux mois de fonctionnement, la production a été arrêtée pour des raisons obscures. Le 2 Janvier 2009, Nova Gold a annoncé un placement privé de 60 millions de dollars pour un contrôle de 30% dans la société, valorisant la société à environ 200 millions de dollars, ou 1/8 du prix offert par Barrick deux ans plus tôt. 

En 2007 et 2008, la société Barrick a offert un prix de 10 millions d’USD  à la communauté scientifique dans le but d'améliorer les taux de récupération de l'argent à sa mine Veladero, en Argentine. Les taux de récupération pour l'argent étaient au-dessous de 7%, parce que l’argent natif est lié avec de la silice, cette une forme de minerai d’argent qui est difficile à dissoudre avec l'aide du traitement conventionnelle de cyanuration .

1.750 chercheurs de 43 pays se sont inscrits comme participants avec 130 propositions soumises. Neuf propositions ont été retenues pour les tests. 

Barrick Gold a créé la plus grande offre d’action dans l'histoire du Canada en 2009, quand elle a publié un placement d'actions de 3 milliards $, qui a été porté le lendemain à 3,5 milliards $ en réponse à la demande du marché. Les recettes provenant du placement ont été utilisé pour éliminer les ventes d’or a termes  de la société, qui cadenassait le prix de vente de la production future, plutôt que d’arriver à le vendre leur or au prix du marché. [34]

En Février 2010, Barrick Gold a annoncé des plans pour créer une société distincte pour détenir ses actifs en Tanzanie, appelé African Barrick Gold. Barrick Gold conserverait une participation majoritaire dans la nouvelle société, après son inscription à la Bourse de Londres. 

 En Avril 2011, Barrick a battu une offre de rachat pour Equinox Minerals faite par China Minmetals. 

En Août 2013 Barrick a accepté de vendre ses actifs de « Yilgarn South » en Australie occidentale à Gold Fields d'Afrique du Sud pour 300 millions $ 

En Juillet 2014, Barrick a annoncé des changements à sa structure de direction de gestion.

 Kevin Dushnisky et Jim Gowans ont été nommés co-présidents, pour prendre la responsabilité des plans d'exploitations et des priorités stratégiques de l'entreprise.  Ammar Al-Joundi est promu au poste de vice-président exécutif. En conjonction avec cette restructuration, Jamie Sokalsky quittera, à compter du 15 Septembre 2014.

 

3458 Nombres de vue
test

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top