Comment reconnaitre les fausses pièces de 20 francs français en or ?

08 décembre 2015
Comment reconnaitre les fausses pièces de 20 francs français en or ? - 4.0 out of 5 based on 7 votes

Les 20 francs or de type Napoléon, Cérès ou Génie sont des pièces en or souvent contrefaites. Comment reconnaitre les vraies pièces en or des fausses ? Explication ici.

 

La conjoncture économique et financière a suscité le grand public à s'intéresser d'avantage à l'or, considéré comme valeur refuge historique en tant de crise. 

Mais cet attrait grandissant a fait rentrer un nouveau type de clientèle et des acheteurs potentiels n'ayant que très peu de connaissance dans l'or. Ces personnes là sont plus vulnérables et peuvent être exposés à des arnaques (Voir notamment notre article sur les arnaques avec l'or d'Afrique). 

De nombreuses personnes sont notamment victimes de l'arnaque des fausses pièces d'or. C'est souvent le cas en France avec les 20 francs en or.

 

Pourquoi les 20 francs or Napoléon sont sujettes à la contrefaçon ?


 

Le marché de l'or monétaire a connu un grand essor ces dernières années. Beaucoup d'investisseurs se sont rués sur l'achat de pièce d'or françaises... Et beaucoup se sont fait avoir !

Toutes les pièces d'or ont attiré les faussaires. Et quasiment toutes les pièces françaises, de la 20 francs or à la 100 francs or ont été contrefaites. On retrouve de fausses pièces d'or françaises de type Louis d'or, Napoléon III, Marianne coq, Cérès, Génie... en grande quantité sur le marché.

 

Lire aussi : zoom sur la 20 francs Napoléon III.

 

En effet à l'époque, les 20 francs or de type Napoléon possédait une très forte prime et se revendaient plus chères que leurs poids en or ! Une aubaine pour les faussaires !

tous les modèles de pièces françaises en or de 20 à 100 FF ont été copiés dans cette fabrication moderne. On retrouve ainsi des Louis, Napoléons, Cérès, Génies, Mariannes, etc.

 

 

Le Saviez-Vous ? (Une anecdote qui vous fera sourire ! )

A la fin des années 1970, les 20 francs or Marianne Coq bénéficiaient d'une prime élevée (2,5 fois son poids d'or).

A cette époque, les Russes et les Libanais frappaient de faux Marianne Coq, entièrement en or et avec les mêmes caractéristiques que les originales (5,81 g d'or pur, 21,6 carats). Le but était de récupérer la prime à la revente. Sur les pièces était indiqué l'année 1915 comme année de frappe.

Comment reconnaitre si c'était des fausses ? Tout simplement car les 20 francs Marianne Coq ont été frappé pour la dernière fois en 1914...

 

 

Aujourd'hui, de nouvelles techniques très élaborées permettent de produire de fausses pièces en or très semblables aux originales. Soyez donc prudent car même les pièces d'or modernes sont contrefaites, provenant souvent de Chine et fourré au tungstène, un métal possédant la même densité que l'or et donc trompeur !

 

Lire aussi : A propos des faux et contrefaçons de Krugerrand.

 

 

Comment reconnaitre les fausses pièces en or de type 20 francs Napoléon III ?


 

Voici diverses pistes pour els reconnaitre et les identifier facilement.

 

Trop beau pour être vrai : les faux Napoléon ont une couleur très brillante. 

Avec le temps et à force de circuler, une pièce en or perd de son brillant et de son éclat naturel. Seul quelques pièce frappées durant les années du francs germinal ont gardé leur aspect d'origine. Ces pièces valent une fortune et sont prisés par les numismates.

Chaque pièce d'or a une usure différente. Les faux Napoléons en or possèdent des marques d'usure identique, car étant produites à partir de pièces originales usagées, ayant circulé. 

 

L'absence de marques essentielles

Une image vaut mieux qu'un discours. Les faux Napoléons ne possèdent pas certaines marques essentielles garantissant l'authenticité de la pièce (différents monétaires sur l'avers, lettres de l'atelier au revers).

 

Divers tests pour les reconnaitre.

  • Test de la sonorité : on dit l"or sonnant et trébuchant. Une pièce d'or authentique a un timbre bien spécifique. Une fausse pièce d'or sonnera plus grave ou différemment. Pour cela, lancer la pièce sur une surface en verre et écoutez le son de la pièce. Cela demande cependant une grande habitude. 
  • Test de la balance : les fausses pièce en or ne pèsent souvent pas le même poids que les vrai. 
  • Test au spectromètre : c'est la méthode la plus sûre. Cet appareil mesurera les différentes proportions de métaux précieux présents dans la pièce. Certains comptoirs d'achat d'or comme Orobel peuvent vous fournir une analyse spectrométrique gratuitement. 

 

 


 

Retrouvez toute l'actualité et les informations sur l'or sur

Orobel.biz Orobel.biz

Suivez le cours de l'or et des métaux précieux en temps réel sur notre page

Cours des métaux précieux par Orobel Cours des métaux précieux par Orobel

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Contactez nous

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top