Les nanoparticules d'or, un atout dans la lutte contre le cancer.

03 février 2016
Les nanoparticules d'or, un atout dans la lutte contre le cancer. - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Les nanoparticules d'or ont été découvertes dans les années cinquante. 

Une nouvelle thérapie innovante a été créée à la suite de cette découverte concernant les traitements du cancer, il s’agit de la photothermie.

 

Le principe est simple : les cellules cancéreuses meurent lorsqu’elles sont exposées à une chaleur trop importante.

Soumises à des ondes électromagnétiques, les nanoparticules d’or oscillent et libèrent de la chaleur. Ce phénomène entraîne l’élimination des cellules cancéreuses.

Depuis 2004, des expériences sont réalisées à partir de ces nanoparticules sur des animaux atteints du cancer.

Cependant bien que les résultats se révèlent prometteurs, il faudra encore attendre quelques années avant de permettre l’expérimentation sur l’homme.  

L'or est un métal qui a de grand atout à l'état massif  mais encore plus à l'état nanométrique : 

L'or est un métal jaune brillant, qui a pour particularité d'être inerte notamment face aux acides et à l’oxydation.

Il ne fait pas ou très peu de réactions chimiques, c'est un métal stable, inaltérable, et surtout un métal noble.

 L'or est un excellent conducteur de chaleur et d'énergie.

L'or est aussi un biomatériau, il est biocompatible avec l'organisme humain.

En effet il n’interfère pas et ne dégrade pas le milieu biologique.

C'est grâce à la biocompatibilité de l'or que la nanoparticule n'est pas détectée par le système immunitaire et peut donc voyager librement dans le flux sanguin.

Le phénomène de résonance : 

Le phénomène de résonance peut s’appliquer à tout type de métal.

Pour expliquer ce phénomène on peut prendre l’exemple d’un ressort.

Nous réglons à bonne fréquence la fréquence du résonateur, pour que celle-ci soit égale ou multiple à la fréquence de l'oscillateur.

 Ainsi le ressort entre en résonance.

Ici ce qui nous intéresse c'est la résonance de l'or. 

C'est entre autre grâce à ce phénomène que la nanoparticule d'or va réussir à tuer la cellule malade. 

Le phénomène de resonance de plasmon de surface

Lorsque que l'or est soumis à des ondes électromagnétiques (dans le domaine des infrarouges) ses électrons libres de la bande de conduction vont alors s'exciter et vont effectuer un mouvement répétitif autour d’un point fixe.

Ici ce sera autour du noyau de l’atome d’or. On parle alors de plasmon de surface.

Quand la fréquence de cette oscillation et la fréquence électromagnétique sont égales ou multiples alors la nanoparticule d'or entre en résonance et vibre  à très forte amplitude.

Cette vibration libère de l'énergie thermique. Cependant ce rapport entre les deux fréquences est très difficile à obtenir. Il s'agit du phénomène de résonance de plasmon de surface. 

La nanoparticule d'or  va  alors dégager une chaleur (ondes de plasmons) qui sera utilisée à des fins thérapeutiques.

 

Pour en savoir plus , consultez le site de trois étudiants passionnés par la médecine du cancer et les nanoparticules d'or en cliquant ici 

 

 

0 Commentaire 2234 Nombres de vue
Tag :

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top