Les ventes d'or de la Banque de France entre 2004 et 2009

14 octobre 2015
Les ventes d'or de la Banque de France entre 2004 et 2009 - 5.0 out of 5 based on 2 votes

En mai 2004, Nicolas Sarkozy alors ministre de l'économie à l'époque lance un programme et annonce la vente de 500 à 600 tonnes d’or de la Banque de France sur les 3000 tonnes détenus dans ses réserves d'or. La vente se fera sur 5 ans et le stock d'or du pays est réduit de presque 20 %.

Pourquoi la Banque de France a vendu une partie de son stock d'or en 2004 ?


La France avait l'intention de placer l'argent dégagé de cette vente de son stock d'or sur des devises et des placements obligataires, dont les intérêts devaient servir à réduire la dette.

La vente de son stock d'or devait être échelonnée sur une période de cinq ans (de 2004 à 2009). La rythme de mise en oeuvre devait se faire selon l'évolution du cours de l'or. Malgré la crise financière de 2008, qui a pour effet à la fois une multiplication par 2,5 du cours de l'or sur cette période et une forte baisse des taux d'intérêt des placements financiers, les ventes d'or sont poursuivies jusqu'en 2009.

Objectif affiché : 100 millions d’euros de recettes supplémentaires pour l’Etat dès 2005 et plus de 200 millions d’euros par an à terme.
 
Entre 2004 et 2011, le prix moyen de l’once d’or a explosé : il est passé de 409,72 dollars à 1 384,21 dollars.
 
Mais l’intérêt, justement, de l’or pour une banque centrale est ailleurs. Le métal précieux fait partie des actifs et lorsque son cours grimpe comme ces dernières années, en avoir une grande quantité permet de stabiliser sa monnaie et de crédibiliser sa dette. D’autant plus quand le club mondial des faux monnayeurs (la Fed, la BCE et le Japon) s’en donne à coeur joie et que l’inflation décolle. Vous voyez où je veux en venir…
 

 

Quelle partie du stock d'or de la Banque de France a été vendu ?


Le stock d’or de la Banque de France sont passés d’un peu plus de 3 000 tonnes en 2004 à 2 445 tonnes fin juillet 2009. Un peu moins de 20 % de ses stocks ont donc été vendus. Depuis, le montant des réserves est resté quasiment inchangé, puisqu’en janvier 2011, la France détenait pour 2 435,4 tonnes d’or.

Selon les données du World Gold Council, les ventes d'or de leurs réserves de la France entre 2004 et 2009 représente tout de même près de 40% des ventes totales de stocks d’or par l’ensemble des pays de la Zone euro sur la période.

 

Lire aussila demande mondiale en or des Banques Centrales au 2nd trimestre 2015.

 

Les résultats de la vente d'une partie du stock d'or de la Banque de France ?


En prenant en compte les périodes de vente des stocks d’or, l’évolution du cours de l’once d’or en dollar et la parité euro / dollar de l’époque. Nous arrivons ainsi à un montant de 8,96 milliards d’euros courants.
 
Si la France avait vendu ces 572 tonnes aujourd’hui, elle aurait touché deux fois plus d’argent, soit un montant supérieur à 18 milliards d’euros.
 
L'objectif initial était de placer cet argent afin de rapporter des intérêts à l’Etat. Imaginons que la France ait pris des bonds du Trésor allemand à 10 ans, une valeur sûre, avec un taux à 3,3% ces dernières semaines. Les intérêts représenteraient, avec le taux actuel en année pleine, environ 300 millions d’euros par an. Une goutte d’eau dans la dette publique abyssale de l’Hexagone (1 574,6 milliards d’euros au troisième trimestre 2010).
 
Ces ventes d'or ont permis de dégager des plus-values de seulement 4,67 milliards d'euros alors que le métal aurait valu 19,4 milliards selon le cours de l'or fin 2010. Les réinvestissements à partir de ces cessions ayant atteint une valeur de 9,2 milliards en 2010, la différence finale sur cette opération est une perte de 10,2 milliards d'euros. Plusieurs journaux ont qualifié cette vente de « liquidation », de « mauvaise affaire pour les caisses de l'Etat » ou encore de vente de « l'or français pour une poignée de cacahuètes ».
 

En 2004, les banques centrales des pays membres de l’Eurosystème (BCE, banques centrales des Etats de la Zone euro, ainsi que la banque nationale suisse et la Sveriges Riksbank - banque centrale de Suède) ont décidé de limiter leurs ventes d'or, en ne vendant pas plus de 500 tonnes par an, dans le cadre du CGBA 2. 

Mais la France dispose encore du cinquième stock d’or de la planète derrière les Etats-Unis, l’Allemagne, le FMI et l’Italie. La Chine, elle, est juste derrière, et cherche à acquérir autant du précieux métal jaune qu’elle peut. 

 

Lire aussi : les pays possédant les plus grandes réserves d'or.

 
 

Retrouvez toute l'actualité sur le cours de l'or sur Orobel.biz Orobel.biz Suivez le cours de l'or en temps réel sur notre page Cours de l'or par Orobel Cours de l'or par Orobel

 

 

 

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top