Les implantations et les exploitations minières de Gold Fields au Ghana

28 novembre 2016
Les implantations et les exploitations minières de Gold Fields au Ghana - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Gold Fields Ghana Limited (GFGL) a été constituée au Ghana en 1993 en tant que personne morale. Elle détient les droits miniers de la concession Tarkwa et elle dispose désormais 90 % des actions émises après l’acquisition de 18,9 % des actions appartenant à IAM Gold et ses sociétés affiliées. Le gouvernement du Ghana détient 10 %, comme l’exige la loi sur les mines du Ghana. La mine d’or de Tarkwa fonctionne sous sept baux miniers couvrant une superficie totale d’environ 20.000 hectares.

La mine d’or Tarkwa est située dans le sud-ouest du Ghana près de l’extrémité sud de ce qui est communément appelé le bassin de Tarkwa. Elle est localisée à 300 kilomètres à l’ouest d’Accra, la capitale du Ghana, et elle est facilement accessible avec une infrastructure bien établie.

Au cours des douze mois d’exploitation jusqu’au mois de décembre 2011, Tarkwa a produit 717 koz d’or des opérations de fraisage et de lixiviation avec un coût de 552 $ US / oz soit 520,30 euros/oz.

Sa localisation

La mine d’or de Tarkwa  nichée au sud-ouest du Ghana est une grande mine d’or à ciel ouvert. Elle est visible depuis l’espace. Elle est extraite à partir de 6 puits. Les minerais obtenus ont été transportés par les gros camions de transport. Le minerai est extrait par le procédé de lixiviation en tas.

Soulignons que l’entreprise franco-allemande OEM Liebherr est le grand fournisseur de camions de transport et de pelles pour la mine de Tarkwa. Ces camions de transport nécessitent un entretien important et une bonne gestion pour qu’ils puissent durer dans le temps. Ils doivent être adaptés à l’usage. Par ailleurs, l’entreprise veille à fournir une formation aux gens de métier et aux apprentis locaux. Elle ne néglige pas de fournir aux employés les techniques innovantes de réparation et d’entretien des camions et des pelles.

La mine d’or de Tarkwa

Le contrat minier de Tarkwa

La mine d’or de Tarkwa est exploitée en vertu du contrat signé entre le gouvernement du Ghana et l’entreprise minière Gold Fields. La superficie exploitée est de l’ordre de 20 800 hectares. Au cours des six mois. Tarkwa employait au 31 décembre 2010 une main-d’œuvre de 4 153 personnes, y compris les entrepreneurs.

BOUTIQUE EN LIGNE

Envie d'investir dans l'or ?

Retrouvez tous nos lingots & pièces d'or sur notre boutique en ligne.
BOUTIQUE EN LIGNE
 

Tarkwa et le développement durable

Tarkwa  limite au maximum l’impact de l’exploitation minière sur la population locale et sur l’environnement. La compagnie Gold Field gère le risque et essaye d’éliminer les dangers vis à vis de l’environnement de travail. Tarkwa s’efforce d’atteindre et maintenir une performance exceptionnelle en matière de santé et de sécurité. Tous les employés participent et travaillent de concert pour l’application de processus et des technologies sûres et innovantes. La conformité doit être mise en valeur. Un audit de la gestion intégrale de la santé et de la sécurité de Tarkwa s’effectue chaque année depuis l’année 2005 et l’entreprise pourra ainsi conserver sa certification.

L’entreprise s’engage à favoriser l’épanouissement des syndicats et associations. De plus, un programme complet de lutte contre le VIH / sida est initié par le responsable du site d’exploitation. Il englobe divers thèmes dans le service de conseil et de dépistage volontaire sans oublier la prévention des maladies et les programmes de promotion de la santé. L’entreprise Gold Fields n’a pas lésiné ses efforts en matière de la protection des employés vis à vis de l’expansion du virus du Sida. Elle a nommé un coordonnateur du VIH / sida, qui a pour fonction première de superviser la mise en œuvre d’un programme de lutte contre le VIH / sida. Le Coordonnateur a intégré le VIH /SIDA dans le programme d’induction sur la mine pour les employés et les entrepreneurs. La présence des éducateurs facilite les discussions.

Quant à l’utilisation du produit toxique cyanure, il est géré dans le cadre de la Convention Code de gestion du cyanure. La mine d’or  de Tarkwa a été certifiée conformément au code cyanure. Les fournisseurs et les transporteurs de cyanure à la mine doivent assurer l’utilisation sûre et sans risque du cyanure. L’utilisation stricte du  cyanure sur le site est continuellement surveillée. La gestion de l’environnement à Tarkwa s’effectue dans le cadre d’une certification environnementale certifiée ISO 14001: 2004.

L’entreprise minière Gold Fields

La mine de Damang au Ghana

L’entreprise Gold Fields s’intéresse également dans l’exploitation de mine d’or dans les autres régions du Ghana, dont celle de Damang. Elle est exploitée  par l’entreprise minière Gold Fields qui détient désormais 90 % des actions émises par l’entreprise ghanéenne AGL (Abosso Goldfields Limited). Le gouvernement ghanéen possède  10 % d’action. La mine d’or de Damang couvre un total de 8,111 hectares, ainsi que quatre licences de prospection.

Cette mine d’or est localisée dans le sud - ouest du Ghana près de l’extrémité sud. Elle est située à quelques  300 kilomètres à l’ouest d’Accra, la capitale du Ghana. La mine exploite l’oxyde et de la minéralisation hydrothermale. La minéralisation hydrothermale se trouve dans les sédiments Tarkwaian.

 

La mine d’or de Damang au Ghana 

Un prolongement d’investissement de l’ordre de 1,4 milliard $ sur la mine du Ghana

Gold Fields va investir  1,4 milliard de dollars (1,31961561 milliards d’euros) pour prolonger la vie de sa mine de Damang au Ghana.  L’investissement permettra à Gold Fields d’étendre la durée de vie de la mine de huit ans de plus jusqu’à 2024. L’entreprise prévoit de produire 1,56 million d’onces d’or à Damang.

L’entreprise minière Gold Fields a signé un accord avec le gouvernement du Ghana en vue de cette extension de contrat. Elle paye des royalties au prix de l’or et de l’abaissement du taux d’imposition des sociétés à 32,5 % par rapport à 35 %.

Cette entreprise sud-africaine envisage d’élargir ses activités en Afrique de l’Ouest. Elle projette même une exploitation minière à Induapriem au Ghana, et d’autres mines d’or au Burkina-Faso, au Mali et au Sénégal.

Nos derniers articles

1814 Nombres de vue

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top