La rue Vivienne : la rue des rachats d'or.

11 août 2015
La rue Vivienne : la rue des rachats d'or. - 5.0 out of 5 based on 1 vote

La rue Vivienne est une rue du 2e arrondissement de Paris, en France, dans les quartiers du Palais-Royal et Vivienne. Elle tire son nom de Louis Vivien, seigneur de Saint-Marc, échevin de Paris (1599). Cette rue a la particularité d'abriter un nombre important de commerces de monnaies en or et de comptoir d'achat d'or. Un peu d'histoire.

 

 

Histoire de la rue Vivienne



La rue Vivienne est une rue qui va de la rue des Petits-Champs au boulevard Montmartre. C'était jadis une voie romaine qui menait à Saint-Denis, bordée, selon l'usage des anciens, de sépultures.

La rue Vivienne resta une route à travers champs pendant tout le Moyen âge. Quelques maisons y furent construites dans le XVIe siècle, et elle prit alors son nom de la famille Vivien, qui y possédait de grands terrains. Mais ce n'est qu'à l'époque où la construction du Palais-Royal recula les remparts de Paris jusqu'aux boulevards actuels qu'elle commença réellement à être habitée. 

Quelques années après, on y établit la Bourse, plus tard le Contrôle Général des Finances, et enfin, pendant la révolution, les bureaux du Trésor Public. Après que le ministère des finances eût été transféré rue de Rivoli, cet hôtel fit partie de la Bibliothèque impériale (auj. Bibliothèque Nationale). Sous la Régence, la rue Vivienne abrita le siège de la banque de Law et avait alors sa principale entrée rue Vivienne : il fut acheté par le régent en 1721 et destiné à la bibliothèque du roi. En face du palais Mazarin étaient, dans la rue Vivienne, outre l'hôtel Colbert, deux autres hôtels appartenant au frère et au neveu du grand ministre, Croissy et Torcy.

 

La rue Vivienne aujourd'hui.


 


Depuis les années 2000, un certain nombre d'institutions publiques ont élu domicile dans la rue :

  • l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), depuis la fin des années 1990.
  • la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL, en 2004).
  • l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES, en 2007, devenu HCERES en 2014).
  • l'Autorité des Marchés Financiers (AMF, en 2003).
  • la Commission de régulation de l'énergie (CRE, en 2004, un bâtiment auparavant occupé par un squat d'artistes).

La proximité du palais Brongniart, longtemps siège de la Bourse de Paris, a marqué le caractère de la partie nord de la rue : les commerces de monnaies y sont nombreux, et les métiers de la bourse (agents de changes en particulier) ne l'ont quittée qu'à la fin des cotations physiques à la corbeille.

Aujourd'hui, la rue Vivienne abrite un nombre important de comptoirs d'achat et de vente d'or qui font aussi parfois l'activité d'agent de change, ainsi que de nombreuses maisons de numismates. Ces commerçants vous proposent de racheter vos bijoux et vos pièces en or contre un paiement par chèque ou par virement bancaire. Le paiement en cash y est interdit par les commerçants et ces derniers sont extrêmement contrôlés. 


 

Notre société propose des services très compétitif par rapport aux achat d'or de la rue vivienne. En Belgique vous ne payez pas la taxe française sur l'or et nous pouvons vous payer en espèces (cash). Profitez des conditions de paiement belge en visitant cette page.

 

Pour les investisseurs, Orobel a une boutique de vente en ligne de lingots, lingotins & pièces d'or à des prix nettement inférieur au commerce de la rue vivienne, plus d'info ? Cliquez ici

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Contactez nous

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top