L'or des fous de la High-Tech

28 décembre 2016
L'or des fous de la High-Tech - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Si il y a une chose à laquelle les entreprises minières modernes sont bonnes, c'est d'être rentable en transformant du bête minerais en or. Et ce malgré des concentrations très faibles, la moyenne est d'un gramme de métal précieux par tonne de minerais !

Et c'est là où Barrick Gold exelle par rapport à la concurrence, là où ils trouvent des filons avec une concentration d'un gramme d'or à la tonne Barrick gold arrive à avoir une moyenne plus élevée de 30%. Cela peut paraître comme une différence minime, mais imaginez qu'il faut extraire et traiter l'équivalent du poids de la tour Eiffel pour obtenir tout juste neuf kilogrammes et demi d'or, alors que les mines en moyenne arriveraient à produire sept kilogrammes !

Malgré les craintes, il n'y a pas encore eu de fin pour l'estimation des réserves naturelle d'or.

La vérité c'est qu'à chaque fois que le monde semble être à court d'or neuf, de nouvelles mines sont découvertes, de nouvelles techniques d'extraction sont trouvées et d'autres filons sont rendus exploitables par le bénéfice accru.

Aux final, ce que craignaient les compagnies minières il y a quelques décennies (que les taux de concentration de plus en plus bas fassent chuter irrémédiablement et définitivement le secteur aurifère) ne s'est pas réalisé. Dans les années 60 il y avait des concentration de 10 ppm, on comprend aisément qu'en voyant ce taux être divisé par dix, les géants du secteur minier ont paniqué.

L'objectif est d'appliquer les leçons apprises dans l'industrie automobile - un autre secteur à fort volume et faible marge bénéficiaire - pour rendre les mines de Barrick plus rentables afin de faire face aux nouvelles difficultés du secteurs. L'analyse des données, les prévisions des conditions météorologiques, les prix du marché et la géologie pourraient aider à décider quelles parties d'une fosse à creuser à un moment donné, selon le plan prévu.

Cependant, selon certains experts comme Bernstein, les améliorations technologiques des mineurs sont trop vite copiés par les entreprises rivales que pour que l'avantage soit durable. Il n'y aurait rien d'étonnant à voir l'utilisation des camions autonomes se répandre très vite.

On n'a pas arrêter de découvrir des mines d'or, les filons sont moins concentrés que par le passé.

Une autre inquiétude au sujet de Barrick, c'est que rien n'empêche les bons filons de s'épuiser. Rajouter à cela que plus de productivité n'est pas toujours quelque chose de positif sur le long terme dans le secteur minier, ce qui n'est pas le cas ailleurs. Car ce sont les entreprises qui créent la rareté de leur produit, sauf qu'elles n'ont pas l'exclusivité ici.

BOUTIQUE EN LIGNE

Envie d'investir dans l'or ?

Retrouvez tous nos lingots & pièces d'or sur notre boutique en ligne.
BOUTIQUE EN LIGNE

Nos derniers articles

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Contactez nous

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top