L'industrie minière sud-africaine de nouveau mise à mal

04 juillet 2017
L'industrie minière sud-africaine de nouveau mise à mal - 5.0 out of 5 based on 3 votes

Pendant des décennies, l'Afrique du Sud fut le plus gros producteur d'or au monde, cette époque est révolue. Jusqu'au milieu des années 2000 le pays était en première positon, aujourd'hui il est cinquième et cela devrait encore empirer.

Pourquoi un tel déclin, plusieurs facteurs évidemment :

Et ce sont justement de nouvelles réglementations de l'industrie minière, et donc de l'or, qui inquiètent. Les secteur représente près de 7% du PIB sud-africain, et est logiquement le centre de beaucoup d'attention et de contentieux.

Ce que prévoit la nouvelle charte, déjà votée au parlement mais pas encore entrée en application, c'est principalement d'imposer que les entreprises publiques (c'est à dire quotées en bourse) devront appartenir à 30% à des noirs (contre 36% au par avant). Le problèmes n'est évidemment pas cela, mais le fait que ça soit artificiellement forcée, ce qui va obliger les entreprises à s'endetter pour respecter les dites règles, choses dont elles se passeraient bien.

Selon Moody, Anglo American, AngloGold Ashanti, Gold Fields, Petra Diamonds, Sibanye Gold et South32 seront les plus impactées. Les marchés ne se sont pas faits attendre pour réagir : le rand sur-africain à baisser de 2%, les mineurs cités ont perdu 5 à 7% de leur cours à la bourse de Johannesburg et un peu moins dans les bourses étrangère.

BOUTIQUE EN LIGNE

Envie d'investir dans l'or ?

Retrouvez tous nos lingots & pièces d'or sur notre boutique en ligne.
BOUTIQUE EN LIGNE

Nos derniers articles


 

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top