Et si la Chine subissait un krach financier ?

31 juillet 2015
Et si la Chine subissait un krach financier ? - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Que se passerait-il sur le cours de l'or si la Chine était touchée par un krach financier ?

 

Le 8 juillet 2015, les gros actionnaires chinois étaient interdits de vendre leurs titres pendant une période de six mois, dans le cadre des mesures de soutien édictées par les autorités pour freiner la chute du secteur financier : la Bourse de Shanghaï s’était effondrée d’environ 31 % en moins d’un mois.

 

Lire aussi : La Bourse de Shangaï dégringole, éclipsé par la crise grecque.

 

Que se passe t'il sur les marchés chinois ?


Plusieurs facteurs expliquent la dégringolade de ces dernières semaines.


Un premier mouvement de correction naturel. Sur trois semaines en juin, la bourse de Shangaï avait perdu 30%. Lundi 27 juillet, l'indice chinois avait même plongé au plus fort depuis 2008, tandis que la bourse de Shangaï avait gagné 150% les douze derniers mois.


On assiste donc aujourd'hui à de logiques prises de bénéfices. Les actionnaires reprennent leur mise.


Deuxième facteur : l'actionnariat chinois est très individualisé, très personnel, ce qui favorise les réactions épidermiques à la moindre alerte. On estime à 20 millions le nombre de foyers chinois boursicoteurs.


Mais plus que tout, ce sont les derniers indicateurs conjoncturels qui inquiètent : l'inflation s'accélère, la consommation flanche (notamment dans le secteur automobile)... les opérateurs se disent qu’une croissance durable de 7% sur laquelle table Pékin n'est pas tenable.

Le pays est confronté à la dégradation de la compétitivité de ses coûts de production. La Chine connaît les mêmes problèmes que beaucoup de pays occidentaux. Le développement de son économie, l'urbanisation, renchérissent les coûts sociaux, poussent les salaires vers le haut (les coûts salariaux augmentent plus vite que les prix depuis 2012), ayant pour conséquence un recul de la rentabilité du capital, ce qui freine l'investissement des entreprises.

 

Quelle conséquence sur le cours de l'or ?


Le 17 juillet dernier, la banque populaire de Chine publié le montant officiel de ses réserves d'or. Cette donnée n'avait pas été publiée depuis 2009. Le stock d'or de la Chine dans ses coffres s'élève cette année à 1658 tonnes. Un niveau inférieur aux estimations des analystes, qui l'estimait à plus de 2000 tonnes. 

À première vue, les réserves d’or de la Chine ont augmenté de 57% en cinq ans. Mais, ce stock de métal jaune ne représente que 1,6% des réserves de change totales du pays contre 1,1% en 2009. Il convient de le comparer à l’or détenu par la Fed qui représente 74% des réserves de change des États-Unis.

En France, cette proportion s'élève à 65%, avec 2.435,4 tonnes d’or conservées dans les coffres de la Banque de France.

La Banque populaire du Chine a expliqué, que l’or était par certains aspects, un bon placement, mais que la taille de son marché s’avérait relativement petite comparée à l’importance de ses réserves de change (3.300 milliards de dollars). Elle déclare ainsi se comporter comme les autres banques centrales, qui font de l’or un placement de diversification, mais en veillant à ne pas perturber l’ensemble des réserves de change internationales.

"À l’avenir, nous agirons de façon flexible."

Les réserves officielles en devises de la Chine étaient de 3.690 milliards de dollars en juin dernier. 

 

Lire aussi : Le cours de l'or devrait reculer en Septembre


 

Retrouvez toute l'actualité sur le cours de l'or sur      

Orobel.biz Orobel.biz

Suivez le cours de l'or sur notre page      

Cours de l'or par Orobel Cours de l'or par Orobel

0 Commentaire 1114 Nombres de vue

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top