Détails et anecdotes sur la 20 francs suisse en or

20 décembre 2015
Détails et anecdotes sur la 20 francs suisse en or - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Vreneli est le nom informel pour la gamme des pièces d'or avec cours légal produites en Suisse. Le nom officiel est: Tête d'Helvetia (français), Helvetiakopf (allemand) ou Helvetia chief (anglais).

 

Les pièces de monnaie ont été émises entre 1897 et 1936, en 1947 et en 1949. Toutes les pièces émises après 1936 sont des refrappes (les frappes légales ont cessé en Septembre 29 1936).

Ces pièces n‘ont jamais été officiellement mises hors cours. Suite à la décision du Conseil fédéral du 27.09.1936 de dévaluer le franc d‘environ 30 %, elles ont cependant perdu de fait leurs cours, leur valeur or dépassant largement leur valeur nominale. Avec la soumission à l‘impôt sur le chiffre d‘affaires, leur fonction de moyen de paiement a été définitivement supprimée.

Description 

Ces pièces avaient des valeurs nominales de 10, 20 et 100 francs suisses et ont été frappées dans une finesse de 900 millièmes. Les pièces sont parfois familièrement appelées, "Swiss Miss» à cause de évidence du motif de l’avers. L'inverse de la pièce de 20 francs montre le bouclier suisse, avec la croix suisse, et une couronne de chêne avec la dénomination.

 Les pièces ont été frappées à la Monnaie suisse à Berne (bien que le moule de frappe ait été fabriqué à la Monnaie de Paris) et les pièces de monnaie sont marquées d'un "B" de l’atelier (sans période). Les 20 pièces en francs sont de 21 mm de diamètre (environ la taille d'une pièce de 5 cent d’euro), 1,25 mm d'épaisseur, pèse 6,45 grammes (poids brut) et contienne  90% d’or pur, soit 0,1866 onces ou 5.805 grammes d'or pur. La pièce de 10 francs pèse 3,23g et à 90% de pureté contient 2,9 grammes d'or pur.

Années d'émission 

Les pièces de monnaie ont été émises entre 1897 et 1936, en 1947 et en 1949.

Chiffres clés des émissions

Environ 61 millions de pièces ont été frappées, bien que seulement 5000 des 100 pièces en francs ont été produites et que dans l'année 1925. La pièce 20 Franc suisse est la plus courante, et elle est populaire comme pièce d'investissement. Cependant, les pièces tiennent aussi une place dans les cercles numismatiques.

1926 - 20 francs 

Parmi les 20 pièces en francs, de 1926 pièces avec un tirage de seulement 50 000 pièces est un  faible tirage. Cependant, l’année 1926 est assez commune et les véritables séries rares sont des années 1903 et 1904. Ceci est basé sur le fait que les principaux services de cotations de pièce ont noté moins de 10 pièces de chaque année dans toutes les classes d’état, tandis que l’année 1926 a de plus de 200 pièces graduée par état.

Bien entendu, cela dépend du nombre  de pièces effectivement présentées par les collectionneurs qui est inexorablement lié à la popularité d'une série de pièces de monnaie, ou de son absence parmi les collectionneurs. 

1925 - 100 francs 

La dénomination de 100 francs suisse en or  a été seulement frappée en 1925 avec un tirage très limité de 5000 unités.

La série de 10 francs 

La dénomination de 10 francs suisse en or  a été frappé en 1911 (100 000) jusque 1916 (130 000), inclus, et en 1922 (10,2 millions). Bien que l'avers est le même pour les 10, 20 et 100 pièces en francs, le revers de la 10 fr et 100 fr sont communs représentant une croix suisse dans les rayons du soleil  au-dessus d'une branche.

La refrappe de 1935 

En 1935, 175.000 de frappes régulières des pièces de 20 francs ont été produites. Cependant, un vingt millions (20.008.813) des pièces supplémentaires datés "L1935B" avec le "L" indiquant "lingot" ou lingots et le «B» indiquant l’atelier de Berne, elles ont été refrappées en 1945 (3,5 millions), 1946 (7.108.813) et 1947 (9,4 millions).Un lot supplémentaires de 9.200.000 pièces de monnaie ont été frappées simultanément et datées en 1947 ont également été produites et se distinguent par la marque d'atelier «B». Il n'y avait pas de frappes régulières produites dans les années 1945 et 1946. 

Détails historiques sur la conception des pièces. 

Cette série de pièces de monnaie a été autorisée par la loi du 6 Janvier 1896. Le nom de la pièce pourrait tirer de "Verena", une personnification de la Confédération de la Suisse à l'effigie féminine, (semblable à la 20 fr française comme la 20 fr Marianne ou les pièces d’or américaines de 20 USD avec  Lady Liberty) probablement modelé par Françoise Engli est montré sur l'avers de la pièce. 

Le nom de la conception pourrait également avoir des racines dans l'histoire de Guillaume Tell, dans laquelle un personnage nommé "Vreneli" apparaît. 

La pièce est également connue comme un « Helvetia »  du à l'inscription au-dessus du portrait. La mention « Helvetia » connote en fait deux idées: il est une variation du nom latin officielle de la Suisse, « Confoederatio Helvetica » ou Confédération suisse, et, par extension, il se réfère à la figure allégorique de la version suisse de « Lady Liberty ».

La figure  Helvetia est  représentée avec un diadème avec le mot "Libertas" la racine latine pour le mot liberté. La première pièce de 20 Francs suisse en or entre 1883 et 1896 était gravée avec cette version de la tête.

 

Ensuite viens la version suivante «  le vreneli »  ou l’on ne vois plus le diadème qui est remplacé par une simple tresse de cheveux.   Les mots « Confoederatio Helvetica » sont alors remplacés par « Helvetia » 

Les pièces émises entre 1897 et 1949 ont été conçus par Fritz Landry de Neuchâtel, en Suisse, dont la signature, "F. Landry" apparaît sur ​​la pièce de monnaie sous le portrait. Le bord de la pièce est frappé avec des étoiles en relief.

"L'euro avant l'euro"

La dénomination de 20 francs avec les spécifications mentionnées ci-dessus (de la taille et de l'alliage et de la teneur en or) a été créée par Napoléon pour la France en 1803.

La dénomination / spécifications resté en usage jusqu'à la Première Guerre mondiale en vertu de ce qui a été connu sous le nom de l’union latine, une sorte de " euro avant l'euro ". La Suisse se constitue en confédération en 1848.

Elle a adopté le franc suisse, et a aligné sa monnaie sur le franc français en 1850.

 Elle rejoint l'Union latine en Décembre 1865.

La Suisse avait ses pièces d’or 20 en francs suisse, l'Espagne avait ses pièces d’or en 20 pesetas, l'Italie avait ses pièces d’or en 20 lires, la Belgique comptait les pièces d’or en 20 francs belges, et la Grèce a eu ses pièces 20 drachmes qui toutes circulaient et  étaient acceptées dans toute l'Europe. 

Seulement pour des raisons politiques, les Anglais et l’empire allemand refusèrent de suivre cette direction. Des tentatives ont même été prises pour explorer l'unification de la monnaie européenne union latine avec le dollar américain, ce qui explique la très rare pièce d’or « US Stella » avec une valeur faciale inhabituelle de 4 $, mais qui contenaient la même quantité d'or que la 20FR Vreneli. Une pièce d'or plus tôt suisse avait été émise entre 1883 et 1896.

Origine de l'or des 20 fr vreneli

Il a été rapporté que partie de l'or utilisé pour la frappe de la Vrenelis proviendrais de la  région péruvienne de Madre de Dios, où l'exploration et l’exploitation est souvent entreprise sans concessions et procédures formelles avec comme conséquence, des dommages environnementaux et pour la santé des mineurs. 

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top