Comment le marché de l’or de Londres, plus grand au monde a évolué (Timeline)

19 juillet 2017
Comment le marché de l’or de Londres, plus grand au monde a évolué (Timeline) - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Après une pause de près de 3 décennies, le commerce des contrats à terme sur l’or est revenu mettre pieds à Londres. C’était le dernier grand évènement pour le marché de l’or pour la ville, le plus important au monde pour les transactions gré à gré et qui, jusqu’à récemment, est resté pratiquement inchangé depuis environ un siècle. Mais comment est-ce que Londres en est arrivé à être la ville phare de l’or ? Retour sur 350 années d’évolution.

 

 

1676 : Mocatta et East India s’allie et est le plus ancien membre du marché de l’or.

Après avoir déménagé à Londres depuis Amsterdam, Moses Mocatta s'associe à East India Co. pour expédier de l'or en Inde. L'entreprise qu'il a construit - le plus ancien membre du marché des lingots de Londres - est aujourd'hui devenu ScotiaMocatta, une partie de la Banque de Nouvelle-Ecosse.

 

1717 : Isaac Newton estime l’or à 4,75 livres/once !

En tant que maître de la Monnaie royale, Isaac Newton a mis le prix de l'or à 4,75 livres l'once, un prix qui a duré deux siècles: c'était l'Etaton-or, le premier standard du prix de l'or. L'or coûte environ 945 livres (1 220 $) aujourd'hui.

1732 : Premier coffre-fort pour la ville de Londres

Avec un volume d'or en hausse à Londres, la Banque d'Angleterre a ouvert le premier coffre-fort destiné principalement à des lingots dans la ville. A cette époque, près des deux tiers de la production aurifère mondiale traversait Londres.

 

1817 : Première production des Souverains en Or

La Monnaie Royale a produit les premiers souverains d'or, en remplacement de la Guinée, une pièce égale à environ un quart d'once d'or.

 

Voir nos Souverains

Acheter une Souverain en or

Boutique en ligne sécurisée, prix en temps réel et service client à votre service en direct.
Voir nos Souverains

 

1871 : Acceptation des lingots de 400 onces à Londres

La BOE (Bank of England) a commencé à accepter les lingots de 400 onces, pour répondre à la demande des banques centrales d’Europe pour leurs réserves. Elle n’acceptait auparavant que les lingots de 200 onces maximum. Le lingot de 400 onces est la taille traditionnelle acceptée partout dans le monde aujourd’hui.

 

1897 : Premier fixing de l’argent à Londres

Le premier fixing de l’argent a eu lieu au bureau de Londres de Sharps & Wilkins, avec les concessionnaires Mocatta & Goldsmid, Pixley & Abell et Samuel Montagu & Co. Le processus quotidien utilisé par les courtiers, les sociétés minières et les bijoutiers pour négocier et fixer des prix restera inchangé pendant plus d'un siècle.

 

1919 : Premier fixing de l’or

La première fixation de l'or a eu lieu en 1919. Des réunions ont eu lieu dans une salle à lamelles dans les bureaux de NM Rothschild & Sons Ltd et c’était encore le cas jusqu’à ce que le processus passe à une conférence téléphonique en 2004. Les concessionnaires qui se sont rencontrés dans la salle avaient chacun de petits drapeaux Union Jack pour signaler la nécessité de modifier les commandes.

1934 : Les Etats-Unis fixe l’or, Londres ajoute 8 pays dans la liste « Good Delivery »

Les États-Unis ont fixé le prix de l'or à 35 $ l'once, avec le bureau d'analyse américain achetant de grandes quantités de métal à ce prix. La liste « Good Delivery » de Londres, qui établit les normes de qualité pour les lingots d'or, a été élargie pour inclure des raffineries et mines de huit pays.

1987 : Création de la LBMA

Le BOE établit la LBMA, l'association commerciale internationale représentant et supervisant le marché de l'or et de l'argent de Londres.

2014 et 2015 : Passage au fixing automatisée dans toutes les bourses pour l’argent, ensuite pour tous les principaux métaux précieux (dont l’or)

L'argent a été le premier métal précieux à voir son cours spot fixé automatiquement par ordinateur dans toutes les bourses, après que la Deutshe Bank AG s'est retirée de l'ancien système qui fonctionnait par un fixing "humain", typiquement avec des appels téléphoniques. L'or, le platine et le palladium ont également suivi la mouvence pour quitter le fixing téléphonique et transiter vers le fixing automatisé.

 

BOUTIQUE EN LIGNE

Envie d'investir dans l'or ?

Retrouvez tous nos lingots & pièces d'or sur notre boutique en ligne.
BOUTIQUE EN LIGNE

Nos derniers articles

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Contactez nous

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top