Actions vs Or... Que choisir pour investir ?

23 mai 2015
Actions vs Or... Que choisir pour investir ? - 5.0 out of 5 based on 1 vote

A l’heure de la diversité des produits financiers et de l'incertitude économique, quel investissement choisir ?

 

Beaucoup se posent la question de la fiabilité des placements proposés...

 

Nous vous invitons à travers cet article à comprendre les avantages d’un placement dans le métal jaune. 

 


Vous vous posez donc la question suivante :

Quel placement est le meilleur pour l'avenir ?  Dans quoi investir ?

Votre banquier vous conseille des placement divers en arborant un discours chargé de termes financiers toujours plus complexes.

Vous finissez au final par vous perdre entre son charabia et vos idées reçues..

Pour cela, je souhaite aborder une comparaison sur deux placements que tout oppose : les actions et l'or. Dans le but de vous faire comprendre une chose.. 

En matière d’investissement, il n’existe aucun produit financier miracle qui traverserait les siècles en s’appréciant sans cesse. La crise financière de la bulle internet et des subprimes en témoignent. L’or comme tous autres placements connait ses hauts et ses bas !

 


 Au comptoir de la société Orobel Sprl, les discussions vont bon train entre moi et les clients de passage.

 

" Un chaos économique est à venir " ,  " Je n'ai plus confiance en la monnaie ! " , "ça n'est qu'un vulgaire bout de papier "

Voilà les propos que j'ai pu recueillir de l'opinion future de l'Euro et de l'Europe. Les discussions finissaient par un débat et des pronostics sur le cours de l'or dans x années.

 

En observant le graphique précédent, on constate que le placement action offre une performance incontestable. (x 100 contre x 17 pour l’or en 60 ans). Cependant une erreur est commise ici...

La comparaison est faite sur un Euro en valeur nominale (valeur 1 de 1948) donc n'ayant connu ni dévaluation, ni réévaluation.

 

On serait donc toujours gagnant en Bourse sur le long terme si le pouvoir d’achat de la monnaie ne variait pas !

 


Dans le graphique suivant, on a inclue le taux d’intérêt long terme (courbe en gris clair, échelle de droite) et les cours des actions et de l’or ont été exprimés à la valeur de l'Euro de 2004 (€ constant),  puis ramenés à une même valeur d’origine, soit 1 en 1948.

Sur la même période, les taux d’intérêts sont restés à peu près stable. Mais en 1963, ceux-ci se sont retrouvés au plus bas pour ensuite s’envoler vers un niveau de 7.5%.

C’est d’ailleurs à cette même date que le cours des actions a fait sa meilleure performance, offrant ainsi 2.5 fois le pouvoir d’achat initial de 1962, tandis que l’or lui continuait son repli.

Mais ce n’est que partie remise !


 

 

En effet, l’or commence une belle ascension à partir de 1970 (courbe noire). Les taux à long terme eux démarrent leur envolée vers les 16%. Les actions n’étaient donc relativement pas dans leur période de prospérité.

Mais dès 1981, le contexte change !

Les taux d’intérêts entament leur décrue, laissant ainsi la performance des actions grandir de manière conséquente (indice multiplié par 6.5), pour laisser l’investissement dans le métal précieux sur le banc de touche (-50%).


On peut donc clairement établir une relation opposée entre taux d’intérêt et cours de l’or. Ainsi en période d’inflation, l’or affiche une meilleure performance par rapport aux actions.

Mais pourquoi cela ne s’est-il pas opéré entre 1948 et 1970 ?

 

C'est seulement à partir de 1971 que l'or est devenu un marché libre ! Les accords de Breton Woods ont supprimé l’étalon or et les monnaies papiers n'étaient donc plus indexées sur une quantité d’or précise.

Le système en vigueur avant 1971 faisait que l'or ne pouvait varier qu'autour des 35$ l’once, ce qui cadenasseait la création de monnaie papier, celles-ci ne devant posséder qu'un pourcentage défini de réserves en or. Les banques centrales des états devinrent alors libre d’emmètre autant de monnaies qu’elles le désiraient. Cette création de masses monétaire à l’époque fut accompagnée par une fulgurante augmentation du prix de l’or, le faisant passer de 35 $ à 900 $ l’once en 10 ans. Par la suite, le marché augmentera la  valeur de l’or en réaction à la diminution des valeurs des monnaies.

A ce titre, on peut constater que les découvertes d’or des années 1850 en Californie et vers 1880-1900 en Afrique du sud créèrent et injectèrent de nouvelles masses monétaires dans l’économie mondiale, soutenant ainsi la révolution industrielle.

Posséder des actions n'est donc pas une mauvaise chose en soi pour constituer un portefeuille d'investissement. Mais les actions ne constituent pas une réserve de valeur à proprement parlé.

Bien que ne générant pas d’intérêt et qu’il puisse être taxé (Selon les lois en vigueur dans certains pays, la Belgique ne le soumettant à aucune taxe), l'or a entamé une hausse historique depuis 1980, lorsque le taux d’inflation était estimé supérieur à 11%.

Hélas, votre banquier ne vous proposera pas dès demain un livret A avec un taux d’intérêt proche des 11%.

 

Ne mettez pas vos œufs dans le même panier, soignez votre argent...

Laissez votre commentaire

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Contactez nous

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top